Au début de 1863, à Paris, 35 bureaux de poste de quartier sont ouverts au public : 10 bureaux principaux d'arrondissement, identifiés par une lettre de A à K, 3 bureaux secondaires, identifiés par les lettres L (Sénat), M (Corps Législatif) et N (ancienne Maison du Roi), et 22 bureaux supplémentaires, chacun identifié par la lettre du bureau principal auquel il est rattaché, suivie de la lettre S et d'un numéro d'ordre. La suscription des lettres au départ est frappée par un timbre à date, et l'affranchissement est oblitéré par un losange de points, portant tous deux l'identifiant du bureau, par exemple HS3 pour le troisième supplémentaire du bureau principal H.

   En application d'une décision ministérielle du 18 juin 1863, la distinction entre bureau principal, secondaire et supplémentaire est supprimée, et à partir du début du mois de septembre, les 35 bureaux sont classés en une seule série, numérotée de 1 à 35, en fonction de l'importance de leur recette, de la plus importante à la plus faible.


B.M. 65 - juillet 1863, pp.338/339 - extrait

   Sur le timbre à date figure désormais l'adresse du bureau, une étoile chiffrée de 1 à 35 remplaçant le losange de points oblitérant. En octobre 1866, cinq nouveaux bureaux sont ouverts, le bureau 35 de la Salpétrière étant repoussé à la quarantième place de la liste (c'est la fameuse étoile 40 !), avant d'être fermé fin 1866.

   L'utilisation de l'étoile cessera à la fin de mars 1876, la suscription et l'affranchissement étant alors frappés, l'un comme l'autre, par le timbre à date du bureau (instr. n°193 - B.M. 03/1876). Selon J.-C. Delwaulle (F.M. 274), "les bureaux de Paris existant en mars 1876 ont cessé d'utiliser l'étoile et chiffres le 28 mars 1876 (date vue effectivement aux bureaux 2, 4, 7, 14, 22 et 35) ; la première date connue à Paris pour le timbre à date oblitérant sur lettre ordinaire est également le 28 mars 1876 (vu au bureau 29, 7E levée), le 29 mars est rencontré plus fréquemment (vu aux bureaux 2, 9, 15, 16, 17, 19 et 30)."

Le bureau principal C est devenu bureau 7 en septembre 1863

Sommaire

La lecture est plus agréable avec un affichage de 1024 par 768 points, au minimum.


Étoiles de Paris ...


Bureaux 1 à 10
 
Bureaux 11 à 20

Bureaux 21 à 30
 
Bureaux 31 à 40


La poste à Paris avant 1863

Levées ordinaires & extraordinaires

Tarif intérieur

Tarif pour l'étranger (sauf l'Allemagne)

L'origine des noms
 


La numérotation de 1863

Les gares

Législation

Tarif pour l'Allemagne

 
 

... et autres sujets


Marques d'échange franco-Suisses

Marques de Paris pour la Suisse

Norddeutscher Postbezirk

La Carte et la Taxe

SAVAVA (ex Krag 3g.)

Daguin, marques parasites

Poste rurale

Boîtes rurales de l'Allier

Boîtes rurales de Melun

Décime rural de Paris

Boîtes mobiles

Timbrage des bureaux secondaires

Correspondance exceptionnelle ?

Poste en Auvergne sous l'Ancien Régime

La poste dans le P.D.D. en 1790/1855

L'ambulant Clermont à Paris

R.A.U. et bureaux à Clermont-Ferrand

La poste en autobus

L'Observatoire du Puy-de-Dôme

Le convoyeur-facteur de Saint-Eloy

Les derniers jours de l'accord de 1871

Carré mystère ..?

Recommandation des autres objets

Affichage du bloc horaire

Cérès de 1849 : destinations

La lettre américaine en 1870

Décime de voie de mer

Lettres de Tahiti
 


Surtaxes fixes, amendes salées

Le timbrage des cartes postales

La carte postale illustrée

Taxe des cartes affranchies au verso

Lorsque l'avion partait ...

Affranchissement avion mixte

Surtaxes de la poste aérienne

L'Aéromaritime

Paris-St.Lazare *Paquebots*

Taxation des franchises militaires

Surtaxe maritime de l'U.P.U.

Paquebots

Routage Avion/Paquebot

Poste française à Constantinople

Turquie : affranchissements mixtes

Iraq : l'Overland mail

Téhéran via Russie

Bureau français de Shanghaï

Ports multiples

La marque MP de Cadix

Une taxe spectaculaire !

Tarif frontalier franco-espagnol

Taxes manuscrites argentines

Courriers nationalistes taxés

Levée des boîtes de commandes

Mélanges

Publications

 
 

Retour à la page d'entrée

Merci de votre visite,
merci également pour vos critiques, corrections, commentaires ou compléments d'infos.

jfestel@orange.fr
-----

SOURCES INCONTOURNABLES :

- Paris - Bureaux de quartier - septembre 1863-mars 1876 - Etoiles avec chiffres, André Rochette (Académie de Philatélie)

- Les bureaux de quartier de Paris - Période de l'Etoile, Jean-Claude Delwaulle (Académie de Philatélie)

- Paris Oblitérations - 1849/1876, Vincent Pothion (La Poste aux Lettres)

- Les articles des Feuilles Marcophiles, des Documents Philatéliques

- Les bulletins mensuels et Instructions générales des Postes, consultables sur Gallica-BNF

- Traité de législation et d'exploitation postales, P. Jaccottey, P. Dupont, Paris 1891.

- Les extraits des textes de loi proviennent de l'ouvrage d'Alexis Belloc,
  Les postes françaises, Firmin-Didot et Cie, Paris, 1886.

- Les conventions de Poste figurent in-extenso dans l'ouvrage de Jules De Clercq,
  Recueil des Traités de la France, 22 volumes, A. Durand et Pedone-Lauriel, Paris, 1880-1907.