Cérès de 1849 - Lettres pour l'étranger


Le premier janvier 1849 entre en application, en France, la réforme postale élaborée par le décret du 24 août 1848.
Ses principales conséquences sont, d'une part, l'application du tarif territorial uniforme à 20 centimes pour chaque lettre pesant jusqu'à 7,5 grammes, et, d'autre part, l'introduction du timbre-poste mobile, destiné à matérialiser cette nouvelle taxe.
En ce qui concerne les correspondances pour l'étranger, rien ne change, du moins dans un premier temps. Les circulaires n°33 du 20 décembre 1848 et n°4 du 25 janvier 1849 précisent que l'expédition de ces correspondances reste soumise aux conditions en vigueur, l'affranchissement devant se faire au bureau de poste, en numéraire.
C'est la circulaire n°14 du 23 juillet 1849 qui autorise, à partir du premier août, l'affranchissement, au moyen de timbres-poste, des lettres à destination de l'étranger. Cette mesure ne s'applique qu'aux lettres jetées à la boîte, l'affranchissement au guichet étant toujours réalisé en numéraire. Elle est accompagnée d'un tarif général, valable à compter de la même date.



Péninsule ibérique

Autriche/Suisse

Belgique/Pays-Bas

Autres pays d'Europe

Etats-Unis

Voie de Panama
 

Etats italiens

Etats allemands

Grande-Bretagne

Bâtiments de commerce

Outre-Mer

Voie de Suez


Sources :
Lettres à destination des pays étrangers affranchies avec des timbres de la première émission, Guy Prugnon, D.P. n°84.
Destinations, Philatélie Magazine n°4 et 6 (merci encore à Sundgau pour ses scans).

L'iconographie est empruntée aux catalogues de vente en ligne de la Maison ROUMET S.A., à Paris. Qu'elle en soit ici remerciée.
 

Retour au sommaire