Petit dictionnaire illustré
des établissements de poste sédentaires
du département du Puy-de-Dôme

en service entre 1792 et 1935

*****

 
D à P    //    R à Y
 

*****

-A-

     Aigueperse : l'un des plus vieux bureaux de poste d'Auvergne, il échange trois courriers hebdomadaires avec Paris en 1696 (AH [1]), et figure dans les tarif des postes de 1704. Le bureau est toujours en activité en janvier 1792 lors de la mise en place de l'Administration des postes dans le département du Puy-de-Dôme (ANF [2]), avec trois courriers hebdomadaires de et pour Paris. Chef-lieu de canton de l'arrondissement de Riom situé sur la route de Paris, Aigueperse est désigné comme bureau de poste (c'est à dire direction) dans le dictionnaire de 1802 (DPL [3]). Il porte le numéro 16 dans la nomenclature de 1852 (dite des petits chiffres, PC) et le numéro 21 dans celle de 1862 (dite des gros chiffres, GC). Recette simple de troisième classe dans le classement de 1874 (BMAP [4] 69-1), promu à la seconde classe dans celui de 1886 (BMAP 9s). Recette mixte de quatrième classe dans la nomenclature de 1922 (BMAP 7PS). Bureau d'attache d'un circuit de poste automobile rurale depuis le début du mois de mai 1930 (CG [5] 1930-04), comprenant huit correspondants postaux. Population en 1914, 2065 habitants (DC [6])

     Aix-la-Fayette : arrondissement d'Ambert, canton de Saint-Germain-l'Herm. Ouverture d'une recette auxiliaire rurale dépendant de ce bureau au début de juin 1912 (CG 1912), par décision du 8 février précédent (AN [7]). Recette auxiliaire rurale dans la nomenclature des établissements secondaires de 1928 (BMAP 5PS). Pop. 502 h.

     Ambert : ancienne distribution de messagerie en correspondance avec Clermont-Ferrand dès au moins 1733 (ADP [8]), Ambert devient bureau de la Ferme des postes en 1766 (ETPF [9]), confirmé en 1792 comme bureau de l'Administration avec trois ordinaires hebdomadaires de et pour Paris (ANF). Ambert est sous-préfecture, chef-lieu d'arrondissement et de canton, avec bureau de poste en 1802 (DPL). PC 59 puis GC 79, ce bureau a disposé d'une machine à timbrer dès 1885. Recette simple de deuxième classe en 1874 (BMAP), et de première classe en 1898 (BMAP 4A). Recette mixte de troisième classe en 1922 (BMAP). Pop. 7863 h.

     

     Ambert Entrepôt : l'entreposeur de la gare d'Ambert utilise un timbre à date sur les correspondances ordinaires qu'il traite dès au moins 1931 (date vue). L'entrepôt d'Ambert n'est pas ouvert au public.

     Ancizes-Comps (Les) : arrondissement de Riom, canton de Manzat. Un établissement de facteur-receveur y est ouvert par autorisation du 21 mars 1903 (JO 22 mars). Facteur-receveur de première classe dans la nomenclature de ces établissements en 1922 (BMAP 12PS). Pop. 906 h.

     Antoingt : arrondissement d'Issoire, canton de Saint-Germain-Lembron. Ouverture d'une recette auxiliaire rurale dépendant de ce bureau le 16 décembre 1906 (BMAP 14A), par décision du 27 août 1906 (AN). Recette auxiliaire rurale dans la nomenclature de 1928 (BMAP). Devient agence postale au début d'avril 1935 (AN). Pop. 528 h.

     Anzat-le-Luguet : arrondissement d'Issoire, canton d'Ardes-sur-Couze. Une recette simple de troisième classe (AP [10]) y est mise en activité début novembre 1900 (CG 1901-08) par décision du 28 mai précédent (AN). Recette mixte de sixième classe dans la nomenclature de 1928 (BMAP 2PS). Pop. 1031 h.

               

     Arconsat : arrondissement de Thiers, canton de Saint-Rémy-sur-Durolle. Ouverture d'une distribution dépendant de ce bureau au début de 1865 (BMAP 115), dotée du GC supplémentaire 4603. Convertie en recette simple de quatrième classe en 1874 (BMAP). La section de Chabreloche sur laquelle ce bureau est situé étant érigée en commune, il perd sa dénomination initiale vers la mi-1876 (BMAP 89). Pop. 1135 h.

     Ardes-sur-Couze : ancienne distribution de messagerie en correspondance avec Clermont dès 1737 (ADP), Ardes-en-Auvergne devient bureau de la Ferme des postes en 1766 (ETPF), confirmé en 1792 comme bureau de l'Administration avec deux ordinaires hebdomadaires de et pour Paris (ANF). Chef-lieu de canton de l'arrondissement d'Issoire, désigné bureau de poste en 1802 (DPL), PC 113 puis GC 145, nommé Ardes-sur-Couze par l'Administration depuis le milieu du siècle. Recette simple de troisième classe en 1874 (BMAP), puis de deuxième classe en 1898 (BMAP 4A), revenue à la troisième classe en 1902 (BMAP 5A). Recette mixte de cinquième classe en 1922 (BMAP). Pop. 1254 h.

         

     Arlanc : chef-lieu de canton de l'arrondissement d'Ambert, distribution créée au début d'octobre 1833 (ETPF), relevant de la direction d'Ambert. Erigée en direction le 16 octobre 1839 (ETPF). PC 130 puis GC 163. Recette simple de troisième classe en 1874 (BMAP), puis de deuxième classe en 1892 (BMAP 9s) et de première classe en 1913 (BMAP 6A). Recette mixte de quatrième classe en 1922 (BMAP). Pop. 3129 h.

     Artonne : arrondissement de Riom, canton d'Aigueperse. Une recette auxiliaire rurale y est ouverte le 16 septembre 1897 (CG 1898-08), convertie en établissement de facteur-receveur par décision du 7 juin 1899 (BMAP 10A), ouvert au début de septembre 1899 (CG 1900-08). Facteur-receveur de première classe en 1922 (BMAP). Pop. 1215 h.

     

     Aubiat : arrondissement de Riom, canton d'Aigueperse. Création d'un établissement de facteur-receveur par arrêté du 26 avril 1905 (BMAP 11A). Facteur-receveur de deuxième classe en 1922 (BMAP), devenu agence postale (nota) au début d'octobre 1925 (AN) [on trouve la date du 16 janvier 1926 dans CG 1926]. Agence postale dans la nomenclature de 1928 (BMAP). Pop. 1033 h.

     Aubière : arrondissement et canton de Clermont-Ferrand, recette simple de quatrième classe ouverte début décembre 1881 (CG 1882-08), dotée du numéro d'ordre 7199. Recette simple de troisième classe en 1892 (BMAP). Recette mixte de cinquième classe en 1928 (BMAP). Pop. 2861 h.

     Augerolles : arrondissement de Thiers, canton de Courpière. Une distribution dépendant de ce bureau y est ouverte vers le début de l'année 1866 (BMAP 126), GC supplémentaire 4689. Recette simple de quatrième classe en 1874 (BMAP), puis de troisième classe en 1886 (BMAP). Recette mixte de sixième classe en 1928 (BMAP). Pop. 2064 h.

     

     Augnat : arrondissement d'Issoire, canton d'Ardes-sur-Couze. Un établissement de facteur-receveur y est installé par décision du 17 juillet 1899 (JO [11] 193), ouvert au début du mois de décembre 1899 (CG 1900-08). Facteur-receveur de deuxième classe en 1922 (BMAP). Son timbre à date de type 1884, utilisé assez tardivement, porte le libellé d'Augnat/Section de Barèges (lieu-dit de la commune d'Augnat). Pop. 288 h.

     Aulhat : arrondissement et canton d'Issoire. Une agence postale y est ouverte le 16 septembre 1929 (AN). Agence postale dans le classement des établissements secondaires de 1934 (BMAP 3PS). Pop. 371 h.

     Aulnat : arrondissement et canton de Clermont-Ferrand. Distribution créée au cours de l'année 1861 (CG 1861), PC supplémentaire 4422 puis GC 221, érigée en recette simple par décision du 7 décembre 1867 (BMAP 148). Recette simple de troisième classe dans le classement de 1874 (BMAP). Recette mixte de sixième classe en 1928 (BMAP), recette de cinquième classe dans la nomenclature de 1933 (BMAP PS2). Pop. 1079 h.

 

     Authezat : arrondissement de Clermont-Ferrand, canton de Veyre. Une recette auxiliaire rurale dépendant du bureau de Coudes y est ouverte au début de mai 1911 (CG 1911-08), par décision du 21 février précédent (AN). Devenue agence postale en août 1919 (AN) par décision du 7 juin (CG 1919-08). Classée agence postale en 1928 (BMAP). Pop. 383 h.

     Auzat-sur-Allier : arrondissement d'Issoire, canton de Jumeaux. Un établissement de facteur-receveur y est créé par décision du 2 mai 1893 (JO) avec le numéro d'ordre 8467. Encore classé facteur-receveur de première classe en 1922 (BMAP), bien que converti en recette mixte de sixième classe par arrêté du 20 janvier 1920 (CG 1920-08), recette de cinquième classe en 1933 (BMAP). Pop. 2273 h.

     

     Auzelles : arrondissement d'Ambert. canton de Cunlhat. Une recette auxiliaire rurale dépendant de ce bureau y est ouverte le 16 septembre 1897 (CG 1898-08) par décision du 6 août précédent (AN). Convertie en établissement de facteur-receveur par décision du 13 mai 1907 (BMAP 11A). Facteur-receveur de première classe en 1922 (BMAP). Pop. 1517 h.

     Avèze : arrondissement d'Issoire, canton de Tauves. Un établissement de facteur-receveur y est créé par décision du 21 octobre 1919 (CG 1920-08). Facteur-receveur de deuxième classe en 1922 (BMAP). Pop. 713 h.

     Ayat : arrondissement de Riom, canton de Saint-Gervais-d'Auvergne. Une agence postale y est ouverte au début d'octobre 1934 (AN). Pop. 583 h.

     Aydat : arrondissement de Clermont-Ferrand, canton de Saint-Amand-Tallende. Un établissement de facteur-receveur y est concédé par autorisation du 31 mai 1902 (JO 3 juin), annulée le 30 juillet suivant (JO 31 juillet). Cet établissement est recréé par autorisation du 7 octobre 1908 (JO 9 octobre), converti en recette simple de troisième classe au début de juin 1910 par arrêté du 10 janvier précédent (BMAP 10A). Recette mixte de sixième classe en 1928 (BMAP). Pop. 483 h.

*****

-B-

     Baffie (La) : arrondissement d'Ambert, canton de Viverols. Une recette auxiliaire rurale dépendant d'Ambert y est ouverte au début de février 1913 (CG 1913-08), par décision du 25 octobre 1912 (JO 26 octobre). Bien qu'indiquée comme convertie en agence postale en août 1919 (AN), elle figure encore comme recette auxiliaire rurale dans la nomenclature de 1934 (BMAP). Pop. 554 h.

     Bagnols : arrondissement d'Issoire, canton de Latour-d'Auvergne. Un établissement de facteur-receveur y est ouvert par décision du 29 janvier 1908 (BMAP 9A). Facteur-receveur de première classe en 1922 (BMAP). Pop. 1792 h..

     Bas-et-Lezat : arrondissement de Riom, canton de Randan. Un correspondant postal attaché à ce bureau y est installé le 22 mai 1932 (CG 1932), portant le numéro 7. Pop. 435 h.

     Beaulieu : arrondissement d'Issoire, canton de Saint-Germain-Lembron. Une agence postale y est installée le 16 juillet 1927 (AN). Classée agence postale en 1928 (BMAP). Pop. 675 h.

     Beaumont : arrondissement et canton de Clermont-Ferrand. Une recette auxiliaire rurale dépendant de ce bureau y est ouverte le 7 septembre 1896 (AN), par décision du 24 avril 1896 (JO du 26 avril) [on trouve la date du 1er juillet 1896 aux AN]. Confiée au receveur-buraliste des contributions indirectes (CG 1896-08). Service interrompu en avril, mai et juin 1912 (CG 1912). La conversion de la recette auxiliaire rurale en établissement de facteur-receveur de deuxième classe sera autorisée par arrêté du 26 août 1920 (JO 30 août). Classé facteur-receveur en 1934 (BMAP). Pop. 1328 h.

     Beaumont-lès-Randan : arrondissement de Riom, canton de Randan. Un correspondant postal attaché à ce bureau y est installé le 22 mai 1932 (CG 1932), portant le numéro 4. Pop. 411 h.

     

     Beauregard-l'Evêque : arrondissement de Clermont-Ferrand, canton de Vertaizon. Un établissement de facteur-receveur y est installé par décision du 9 juin 1903 (JO). Facteur-receveur de deuxième classe en 1922 (BMAP). Pop. 1099 h.

     Beauregard-Vendon : arrondissement de Riom, canton de Combronde. Un correspondant postal attaché au bureau de Riom y est installé le 16 mai 1930 (CG 1932), portant le numéro 6. Pop. 591 h.

     Bertignat : arrondissement d'Ambert, canton de Saint-Amand-Roche-Savine. Un établissement de facteur-boîtier y est créé à la fin de 1867 (BMAP 148), installé au début de l'année 1868 (BMAP 150), avec le GC supplémentaire 4916. Il sera dénommé facteur-receveur en 1893 (nota). Le dateur de facteur-boîtier modèle 1868 est utilisé très tardivement. Facteur-receveur de première classe en 1922 (BMAP). Pop. 1527 h.

   

     Besse : chef-lieu de canton de l'arrondissement d'Issoire. Bureau très ancien, créé par l'arrêté du 26 août 1790 (DP 54 [12], ETPF supp. 4), ouvert en 1793 (ETPF), échange deux ordinaires avec Paris (ANF). Désigné bureau de poste en 1802 (DPL). Les timbres postérieurs à 1850 portent l'indication supplémentaire "en-Chandesse". Doté du PC 380, puis du GC 459. Recette simple de troisième classe en 1874 (BMAP). Recette mixte de cinquième classe en 1922 (BMAP), recette de quatrième classe en 1933 (BMAP). Pop. 1598 h.

     Beurières : arrondissement d'Ambert, canton d'Arlanc. Une recette auxiliaire rurale dépendant de ce bureau y est ouverte début juin 1911 (CG 1911-08) [on trouve la date du 1er septembre aux AN], par décision du 15 mars 1911 (AN). Recette auxiliaire rurale dans la nomenclature de 1928 (BMAP). Pop. 901 h.

     Billom : ancienne distribution de messagerie en correspondance avec Clermont-Ferrand dès 1733 (ADP), Billom devient bureau de la Ferme des postes en 1766 (ETPF). Chef-lieu de canton de l'arrondissement de Clermont-Ferrand, confirmé en 1792 comme bureau de l'Administration avec trois ordinaires hebdomadaires échangés avec Paris (ANF). Désigné bureau de poste en 1802 (DPL), PC 398 en 1852, puis GC 479. Recette simple de troisième classe en 1874 (BMAP), puis de deuxième classe en 1886 (BMAP). Recette mixte de quatrième classe en 1922 (BMAP), recette de troisième classe en 1933 (BMAP). Pop. 4005 h.

     Biollet : arrondissement de Riom, canton de Saint-Gervais-d'Auvergne. Un établissement de facteur-receveur y est ouvert entre sa demande de création en août 1903 (CG 1903-08) et la demande de l'installation d'une cabine téléphonique dans le bureau en septembre 1908 (CG 1908-09). Facteur-receveur de deuxième classe en 1922 (BMAP). Pop. 886 h.

     Blanzat : arrondissement et canton de Clermont-Ferrand. Un établissement de facteur-receveur y est ouvert par arrêté du 18 avril 1906 (BMAP). Facteur-receveur de première classe en 1922 (BMAP). Pop. 945 h.

     

     Blot-l'Eglise : arrondissement de Riom, canton de Menat. Une recette auxiliaire rurale y est ouverte au début de mars 1903 (AN), par décision du 22 novembre 1902 (AN), dépendant du bureau de Saint-Pardoux. Conversion en facteur-receveur par arrêté du 30 mars 1912 (CG 1912), mis en fonction au début de mars 1913 (CG 1913-08). Facteur-receveur de première classe en 1922 (BMAP). Pop. 969 h.

     Bongheat : arrondissement de Clermont-Ferrand, canton de Billom. Une agence postale y est installée le 16 novembre 1929 (AN). Agence postale dans la nomenclature de 1934 (BMAP). Pop. 518 h.

     Bort-l'Etang : arrondissement de Clermont-Ferrand, canton de Billom. Une agence postale y est installée le 16 novembre 1929 (AN). Agence postale dans la nomenclature de 1934 (BMAP). Pop. 669 h.

     Boudes : arrondissement d'Issoire, canton de Saint-Germain-Lembron. Une agence postale y est installée le 16 novembre 1924 (AN). Agence postale dans la nomenclature de 1928 (BMAP). Pop. 513 h.

     Bourboule (La) : arrondissement de Clermont-Ferrand, canton de Rochefort-Montagne. Désignée section de Murat-le-Quaire dépendant du bureau de Saint-Sauves, un bureau saisonnier y est ouvert entre juin et septembre 1873 (BMAP 51), destiné à desservir les thermes. Il est reconduit les années suivantes aux mêmes périodes (BMAP 67), doté du GC supplémentaire 6358. Il devient recette simple de quatrième classe en décembre 1881 (CG 1882-08) par décision du 7 novembre précédent (JO 8 novembre). Recette simple de deuxième classe en 1886 (BMAP), de première classe en 1902 (BMAP) et recette composée de troisième classe en 1913 (BMAP). Recette mixte de quatrième classe en 1922 (BMAP), puis de troisième classe en 1928 (BMAP). Pop. 1905 h.

     Bourg-Lastic : chef-lieu de canton de l'arrondissement de Clermont-Ferrand. Une distribution en correspondance avec ce bureau et Tauves est ouverte le 15 février 1830, ces correspondances étant reportées sur la nouvelle direction de Rochefort-Montagne au début d'avril 1843 (ETPF). Erigée en direction des postes début octobre 1845 (ETPF). dotée du PC 474, puis du GC 566. Recette simple de troisième classe en 1874 (BMAP). Recette mixte de sixième classe en 1928 (BMAP), recette de cinquième classe en 1933 (BMAP). Pop. 1650 h.

   

     Brassac-les-Mines : arrondissement d'Issoire, canton de Jumeaux. Une distribution en correspondance avec ce bureau est ouverte vers le mois de mai 1859 (BMAP 45), en remplacement de la distribution limitrophe de Sainte-Florine (Haute-Loire), supprimée, dont elle prend le PC 3064. Dotée du GC 602 en 1862, elle est convertie en direction des postes vers le mois d'octobre 1863 (BMAP 98). Recette simple de troisième classe en 1874 (BMAP). Recette mixte de cinquième classe en 1922 (BMAP), recette de quatrième classe en 1933 (BMAP). Pop. 2324 h.

     Brenat : arrondissement d'Issoire, canton de Sauxillanges. Une agence postale y est installée au début de septembre 1931 (AN). Agence postale dans la nomenclature de 1934 (BMAP). Pop. 511 h.

     Breuil-sur-Couze (Le) : arrondissement d'Issoire, canton de Saint-Germain-Lembron. Une recette des postes y est ouverte par décision du 13 juillet 1883 (BMAP 8), numéro d'ordre 7405. Recette simple de quatrième classe en 1886 (BMAP), puis de troisième classe en 1892 (BMAP). Recette mixte de sixième classe en 1928 (BMAP). Pop. 594 h.

     Broc (Le) : arrondissement et canton d'Issoire. Une recette auxiliaire rurale dépendant de ce bureau y est ouverte au début d'août 1911 (BMAP 9A) par décision du 12 mai précédent (AN). Recette auxiliaire rurale dans la nomenclature de 1928 (BMAP). Pop. 649 h.

   

     Bromont-Lamothe : arrondissement de Riom, canton de Pongibaud. Une distribution dépendant de ce bureau y est ouverte au début de l'année 1867 (BMAP 137), dotée du GC supplémentaire 4789. Recette simple de quatrième classe en 1874 (BMAP), puis de troisième classe en 1892 (BMAP). Recette mixte de sixième classe en 1928 (BMAP). Pop. 1511 h.

     Brousse : arrondissement d'Ambert, canton de Cunlhat. Un établissement de facteur-receveur y est créé par autorisation du 14 avril 1906 (JO 16 avril). Facteur-receveur de deuxième classe en 1922 (BMAP). Pop. 1100 h.

     Brugeron (Le) : arrondissement d'Ambert, canton d'Olliergues. Un établissement de facteur-receveur y est ouvert par décision du 6 janvier 1905 (JO 7 janvier), après que le Conseil municipal ait accepté de subventionner un service de courrier en voiture avec Olliergues (CHP [13]). Facteur-receveur de première classe en 1922 (BMAP). Pop. 1096 h.

     Bussières-et-Pruns : arrondissement de Riom, canton d'Aigueperse. Un correspondant postal attaché à ce bureau y est installé le 16 mars 1930 (CG 1930-04), portant le numéro 3. Pop. 663 h.

*****

 
D à P    //    R à Y
 

*****

-C-

     Cébazat : arrondissement et canton de Clermont-Ferrand. Une recette des postes y est ouverte par décision du 6 février 1884 (BMAP 14), avec le numéro d'ordre 7506. Recette simple de quatrième classe en 1886 (BMAP), puis de troisième classe en 1892 (BMAP). Recette mixte de sixième classe en 1928 (BMAP). Pop. 1435 h.

     

     Celles : arrondissement de Thiers, canton de Saint-Rémy-sur-Durolle. Un établissement de facteur-boîtier y est ouvert le 16 août 1882 (CG 1882-08) sous le numéro d'ordre 7212, par décision du 19 novembre 1881 (JO 20 novembre). Converti en recette simple le 16 septembre 1893 (AN) par décision du 2 mai précédent (AN). Classé comme recette simple de quatrième classe en 1886 (BMAP), puis de troisième classe en 1898 (BMAP). Recette mixte de sixième classe en 1928 (BMAP), recette de cinquième classe en 1933 (BMAP). Pop. 3036 h.

     Cellule : arrondissement et canton de Riom. Une recette de quatrième classe y est ouverte le 16 octobre 1885 (CG 1886-08) par décision du 13 janvier 1885 (BMAP 12), prenant le numéro d'ordre 7587. Classée comme recette simple de quatrième classe en 1886 (BMAP), puis de troisième classe en 1892 (BMAP). Recette mixte de sixième classe en 1928 (BMAP). Pop. 3036 h.

     

     Cendre (Le) : arrondissement de Clermont-Ferrand, canton de Veyre. Une distribution y est ouverte en mai ou juin 1863 (BMAP 94), dotée du GC supplémentaire 4406. Classée comme recette simple de troisième classe en 1874 (BMAP). Recette mixte de sixième classe en 1928 (BMAP), recette de cinquième classe en 1933 (BMAP). Pop. 560 h.

     Ceyrat : arrondissement et canton de Clermont-Ferrand. Un établissement de facteur-receveur y est ouvert le 16 avril 1910 (CG 1910). Facteur-receveur de deuxième classe en 1922 (BMAP). Pop. 1146 h.

     Chabreloche : arrondissement de Thiers, canton de Saint-Rémy-sur-Durolle. Commune créée à la mi-1876 par séparation d'avec Arconsat, la recette ouverte antérieurement sur son territoire change de dénomination à cette date (BMAP 89), en conservant a priori le GC supplémentaire 4603. Classée comme recette simple de troisième classe en 1874 (BMAP). Recette mixte de sixième classe en 1928 (BMAP), recette de cinquième classe en 1933 (BMAP). Pop. 1008 h.

   

     Chadeleuf : arrondissement d'Issoire, canton de Champeix. Une agence postale y est ouverte le 16 février 1924 (CG 1924). Elle est fermée au début d'août 1932, la gérante ayant été relevée pour irrégularités graves (CG 1932). Encore répertorié comme agence postale en 1934 (BMAP). Pop. 391 h.

     Chamalières : arrondissement et canton de Clermont-Ferrand. Une recette auxiliaire rurale dépendant de ce bureau y est ouverte le 7 septembre 1896 (BMAP 9), par décision du 24 avril précédent (JO 26 avril). Convertie en recette au début de décembre 1897 (AN) par décision du 11 juin précédent (AN). Recette simple de troisième classe en 1898 (BMAP), puis de deuxième classe en 1913 (BMAP). Recette mixte de cinquième classe en 1922 (BMAP), recette de quatrième classe en 1933 (BMAP). Pop. 3740 h.

     Chambon-sur-Dolore : arrondissement d'Ambert, canton de Saint-Germain-l'Herm. Une agence postale y est ouverte le 16 octobre 1930 (AN). Agence postale en 1933 (BMAP). Pop. 725 h.

     Chambon-sur-Lac : arrondissement d'Issoire, canton de Besse-en-Chandesse. Un établissement de facteur-receveur y est ouvert par autorisation du 1er avril 1902 (JO 2 avril). Facteur-receveur de deuxième classe en 1922 (BMAP). Pop. 810 h.

     

     Chaméane : arrondissement d'Issoire, canton de Sauxillanges. Une agence postale y est ouverte au début de juin 1928 (AN). Agence postale en 1933 (BMAP). Pop. 370 h.

     Champagnat-le-Jeune : arrondissement d'Issoire, canton de Jumeaux. Un établissement de facteur-receveur y est ouvert par autorisation du 1er avril 1902 (JO 2 avril). Facteur-receveur de deuxième classe en 1922 (BMAP). Pop. 633 h.

     Champeix : chef-lieu de canton de l'arrondissement d'Issoire. Une direction des postes y est ouverte au début du mois de novembre 1840 (ETPF). PC 716 puis GC 862. Classée comme recette simple de troisième classe en 1874 (BMAP). Recette mixte de cinquième classe en 1922 (BMAP), recette de quatrième classe en 1933 (BMAP). Pop. 1246 h.

     Champetières : arrondissement et canton d'Ambert. Une agence postale y est ouverte le 16 octobre 1930 (AN). Agence postale en 1933 (BMAP). Pop. 915 h.

     Champs : arrondissement de Riom, canton de Combronde. Un correspondant postal attaché à ce bureau y est installé le 10 avril 1931 (CG 1932), portant le numéro 4. Pop. 618 h.

     Chanat-la-Mouteyre : arrondissement et canton de Clermont-Ferrand. Une agence postale y est ouverte au début de décembre 1919 (AN). Agence postale en 1928 (BMAP). Pop. 441 h.

     Chapdes-Beaufort : arrondissement de Riom, canton de Pontgibaud. Un établissement de facteur-receveur y est ouvert au début de novembre 1913 (CG 1914-08), par autorisation du 5 août 1912 (JO 6 août). Facteur-receveur de première classe en 1922 (BMAP). Pop. 1546 h.

     Chapelle-Agnon (La) : arrondissement d'Ambert, canton de Cunlhat. Un établissement de facteur-receveur y est ouvert au début du mois de juin 1900 (CG 1900-08). Facteur-receveur de première classe en 1922 (BMAP). Pop. 1651 h.

     Chapelle-Marcousse (La) : arrondissement d'Issoire, canton d'Ardes-sur-Couze. Un bureau de poste y est créé par décision du 29 avril 1891 (AN), ouvert au début de décembre 1891 (CG 1892-08) avec le numéro d'ordre 8050. Figure comme recette simple de troisième classe en 1892 (BMAP). Recette mixte de sixième classe en 1928 (BMAP). Pop. 297 h.

     Chappes : arrondissement de Riom, canton d'Ennezat. Une agence postale y est ouverte le 2 novembre 1931 (AN). Agence postale en 1934 (BMAP). Pop. 764 h.

     Chaptuzat : arrondissement de Riom, canton d'Aigueperse. Un correspondant postal attaché à ce bureau y est installé le 16 mars 1930 (CG 1930-04), portant le numéro 8. Pop. 549 h.

     Charbonnier : arrondissement d'Issoire, canton de Saint-Germain-Lembron. Une agence postale y est ouverte le 16 février 1926 (AN). Agence postale en 1928 (BMAP). Pop. 539 h.

     Charbonnières-les-Varennes : arrondissement de Riom, canton de Manzat. Une agence postale y est ouverte le 16 mars 1924 (CG 1924), convertie en facteur-receveur au début de juillet 1926 (CG 1926). Facteur-receveur dans la nomenclature de 1928 (BMAP). Pop. 1558 h.

     Charbonnières-les-Vieilles : arrondissement de Riom, canton de Manzat. Un établissement de facteur-receveur y est ouvert au début de juillet 1913 (CG 1913-08) par autorisation du 22 juin 1912 (JO 26 octobre 1912). Facteur-receveur de première classe en 1922 (BMAP). Pop. 2040 h.

   

     Charensat : arrondissement de Riom, canton de Saint-Gervais d'Auvergne. Un bureau de poste y est créé par décision du 4 juillet 1887 (AN), ouvert le 16 octobre 1887 (AN) avec le numéro d'ordre 7802. Recette simple de quatrième classe en 1886 (BMAP), puis de troisième classe en 1892 (BMAP). Recette mixte de sixième classe en 1928 (BMAP). Pop. 1616 h.

     Chas : arrondissement de Clermont-Ferrand, canton de Vertaizon. Une agence postale y est ouverte au début de septembre 1930 (AN). Agence postale en 1934 (BMAP). Pop. 366 h.

     Chassagne : arrondissement d'Issoire, canton de Ardes-sur-Couze. Une agence postale y est ouverte au début de décembre 1928 (AN). Agence postale en 1934 (BMAP). Pop. 406 h.

     Chastreix : arrondissement d'Issoire, canton de Latour-d'Auvergne. Une agence postale y est ouverte au début du mois d'août 1921 (AN). Agence postale en 1928 (BMAP). Pop. 899 h.

     Château-Gaillard : lieu-dit de la commune de Thiers. Une recette auxiliaire rurale dépendant de ce bureau y est ouverte au début de mai 1908 (AN) par décision du 18 février précédent (JO 21 février 1908). Recette auxiliaire rurale dans la nomenclature de 1928 (BMAP).

     Châteaugay : arrondissement et canton de Riom. Une recette auxiliaire rurale dépendant de ce bureau y est ouverte le 11 novembre 1898 (BMAP 12A), par décision du 12 avril précédent (JO 17 avril) [on trouve les dates du 10 et 28 avril 1902 aux AN]. Devenue agence postale en août 1919 (AN) par décision du 7 juin (CG 1919-08). Agence postale en 1928 (BMAP). Pop. 908 h.

     Châteauneuf-les-Bains : arrondissement de Riom, canton de Manzat. Un bureau de poste saisonnier y est créé le 18 juin 1883 (BMAP 6A) avec le numéro d'ordre 7422, périodiquement rétabli jusqu'en 1907. Un établissement permanent de facteur-receveur y est autorisé le 8 avril 1908 (JO 10 avril). Facteur-receveur de première classe en 1922 (BMAP). Le timbre à date porte la seule indication Châteauneuf. Pop. 828 h.

     

     Châteldon : chef-lieu de canton de l'arrondissement de Thiers. Une distribution dépendant de ce bureau y est ouverte le 15 février 1830, en correspondance avec Cusset en janvier 1836, puis Vichy en août 1838 (ETPF). Erigée en direction le 16 novembre 1845 (ETPF). PC 800, puis GC 952. Recette simple de troisième classe en 1874 (BMAP). Recette mixte de sixième classe en 1928 (BMAP), recette de cinquième classe en 1933 (BMAP). Pop. 1885 h.

     Châtelguyon : arrondissement et canton de Riom. Un bureau saisonnier y est ouvert depuis le printemps 1880 (BMAP 31), sous le numéro d'ordre 7368, il figure comme établissement permanent en 1901 (AP). Recette simple de troisième classe en 1886 (BMAP), puis de deuxième classe en 1902 (BMAP) et de première classe en 1913 (BMAP). Recette mixte de quatrième classe en 1922 (BMAP), recette de troisième classe en 1933 (BMAP). Pop. 2188 h.

     Châtelguyon Thermes : une recette auxiliaire saisonnière est ouverte en 1923 dans l'immeuble de l'établissement thermal (CG 1923).

     Chaumont-le-Bourg : arrondissement d'Ambert, canton d'Arlanc. Une agence postale y est ouverte au début du mois de mai 1929 (AN). Agence postale en 1934 (BMAP). Pop. 501 h.

     Chauriat : arrondissement de Clermont-Ferrand, canton de Vertaizon. La demande d'établissement d'un facteur-receveur est déposée en août 1907 (CG 1907-08), il est créé par autorisation du 6 mars 1908 (JO). Facteur-receveur de première classe en 1922 (BMAP). Pop. 1041 h.

     

     Cheix-sur-Morge (Le) : arrondissement et canton de Riom. Une agence postale y est ouverte au début d'avril 1920 (AN), par décision du 3 octobre 1919. Agence postale en 1928 (BMAP). Pop. 355 h.

     Chidrac : arrondissement d'Issoire, canton de Champeix. Une recette des postes y est créée par décision du 29 janvier 1894 (CG 1895-08) et ouverte le 16 novembre 1894 (AN), avec le numéro d'ordre 8741. Recette simple de troisième classe en 1898 (BMAP). Recette mixte de sixième classe en 1928 (BMAP). Pop. 341 h.

     Chignat : lieu-dit de la commune de Vertaizon. Une recette auxiliaire rurale dépendant de ce bureau y est ouverte au début du mois d'août 1911 (CG 1911-08), par décision du 12 mai 1911 (AN). Fermée le 3 août 1914, réouverte au début de février 1920 (CG 1920-08). L'ouverture d'une agence postale y est signalée au début de février 1923 (CG 1923), mais elle ne figure pas dans la nomenclature de 1928 (BMAP). Serait convertie en agence postale seulement en 1932 (AN), figure comme telle dans la nomenclature de 1934 (BMAP).

     Clermont-Ferrand : plus ancien bureau de poste d'Auvergne, avec Riom, il existe depuis la décennie 1630 (ALF [14]). Cité dans le tarif des postes de 1644, il échange trois courriers hebdomadaires avec Paris en 1691 (AM [15]) sous le nom de Clermont-en-Auvergne. Clermont-Ferrand est préfecture, chef-lieu d'arrondissement et de canton en 1792. Le bureau est toujours en activité en janvier 1792 lors de la mise en place de l'Administration des postes dans le département du Puy-de-Dôme (ANF), avec trois courriers hebdomadaires de et pour Paris. Désigné comme bureau de poste dans le dictionnaire de 1802 (DPL), il est établi place du Poids-de-Ville (qui deviendra la place Gilbert-Gaillard vers la fin du siècle). Il porte le numéro 886 dans la nomenclature de 1852 et le numéro 1053 dans celle de 1862. Une machine à affranchir y fonctionne dès 1884. Recette composée de troisième classe dans le classement de 1874 (BMAP), promue à la seconde classe dans celui de 1892 (BMAP), puis revenue à la troisième classe en 1898 (BMAP). Recette postale de deuxième classe en 1922 (BMAP), recette de première classe en 1933 (BMAP). La recette principale est déplacée en 1938 dans les locaux du nouvel Hôtel-des-Postes. Pop. 65386 h en 1914.

     

     Clermont-Ferrand Gare : les trains venant de Paris atteignent Clermont-Ferrand en mai 1855. Un entrepôt en gare y est établi, dont le gardien est d'abord uniquement chargé de la manutention des dépêches entre les bureaux ambulants et le bureau de poste. Ce n'est qu'en février 1867 qu'une circulaire (n/508, BMAP 138) charge les entreposeurs en gare du timbrage des correspondances relevées dans les boîtes mobiles. L'entrepôt en gare de Clermont-Ferrand n'est pas ouvert au public.

     Clermont-Ferrand Section de Montferrand : une recette municipale est inaugurée dans le quartier de Montferrand le 6 juillet 1881 (CG 1881-08), avec le numéro d'ordre 7067. Elle est transformée en recette simple des postes de quatrième classe par décision du 20 octobre 1883 (BMAP 11A). Figure comme recette simple de troisième classe en 1892 (BMAP), puis de deuxième classe en 1902 (BMAP). Recette mixte de cinquième classe en 1922 (BMAP), recette de troisième classe en 1933 (BMAP). Le libellé du bureau est résumé à Montferrand sur les timbres à date du vingtième siècle.

      

     Clermont-Ferrand Cours Sablon : créée par décision du 26 avril 1895 (CG 1895-08), une recette composée de quatrième classe ouvre cours Sablon le 21 mars 1896 (CG 1896-08). Elle figure comme troisième classe en 1902 (BMAP). Elle est déplacée à la préfecture et renommée par un arrêté du 3 décembre 1910 (BMAP 1A 1911).

     Clermont-Ferrand Préfecture : la recette du cours Sablon est déplacée et renommée par un arrêté du 3 décembre 1910 (BMAP 1A 1911), réouverte à l'intersection du boulevard Desaix et de la rue Saint-Esprit. Elle figure comme recette composée de troisième classe en 1913 (BMAP). Recette postale de troisième classe en 1922 (BMAP), recette de troisième classe en 1933 (BMAP). Supprimé en 1938 à cause de sa trop grande proximité avec le nouvel Hôtel-des-Postes de Clermont-Ferrand.

     

     Clermont-Ferrand Central : à l'origine bureau central télégraphique installé dans les locaux de la préfecture, place des Petits-Arbres, il lui est adjoint un service postal en 1901 (BMAP 10A). Figurant comme recette composée de troisième classe en 1902 (BMAP), elle est déplacée à la fin de 1910 dans des nouveaux locaux situés avenue Charras. Poste central télégraphique de troisième classe en 1922 (BMAP), bureau central télégraphique de première classe en 1933 (BMAP).

     Clermont-Ferrand A : le bureau auxiliaire de poste de Clermont-Ferrand A est ouvert début décembre 1894 dans le quartier du Plateau Central par décision du 10 septembre 1894 (CG 1895-08). Il est transféré au 12 de la rue Blatin au cours de la première moitié de l'année 1896 (CG 1896-08), étant jugé trop proche de la nouvelle recette des poste du cours Sablon. La gestion des bureaux auxiliaires est confiée à des receveurs buralistes, des débitants de tabac, des commerçants, placés sous l'autorité d'un receveur des postes. Cette recette fonctionne encore en 1916 (date sur timbre), elle sera fermée provisoirement, et réouverte au début de décembre 1921 (CG 1922/08). Figure encore comme recette auxiliaire urbaine dans la nomenclature de 1928 (BMAP), mais plus dans celle de 1934 (BMAP).

     

     Clermont-Ferrand B : la recette auxiliaire urbaine de Clermont-Ferrand B, dépendant de la recette principale, est ouverte début mai 1900 par décision du 22 février (BMAP n° 1A 1901). Elle est installée dans un immeuble situé à l'actuel 82 de l'avenue Charras. Fermée provisoirement durant la guerre, réouverte semble t'il dès 1919 (CG 1919-08). Elle ne figure pas dans la nomenclature de 1928 (BMAP).

     Clermont-Ferrand C : la recette auxiliaire urbaine de Clermont-Ferrand C est créée par une décision d'avril 1902 (JO du 25 avril), et ouverte le 21 juin 1902 (BMAP 9A) chez un buraliste de l'avenue de la République, quartier de l'Abattoir. Elle est fermée en 1914, faute de gérant, et réouverte après la guerre. Elle ne figure pas dans la nomenclature de 1928 (BMAP).

     Clermont-Ferrand D : la recette auxiliaire urbaine de Clermont-Ferrand D est ouverte au début de novembre 1912 par décision du 31 juillet 1912 (CG 1913-08) boulevard Lafayette, barrière d'Issoire. Fermée en 1914, elle n'est toujours pas réouverte en 1923. Elle ne figure pas dans la nomenclature de 1928 (BMAP).

     Clermont-Ferrand Bvard Lafayette : guichet annexe non répertorié parmi les établissements secondaires de 1928 (BMAP), mais signalé ouvert au numéro 42 du boulevard dans le Livre-guide de Clermont pour 1932 (Le Moniteur, Mont-Louis). Sera fermé après la guerre faute de local (CG 1945-10).

     Clermont-Ferrand Exposition : le 19 avril 1910, le ministre des Postes autorise la création d'une recette auxiliaire à gérance gratuite dans l'enceinte d'une exposition tenue place Gambetta (JO 20 avril). Un rapport du Conseil général du Puy-de-Dôme confirme que cette recette fonctionne "à l'intérieur de l'Exposition du Centre de la France" depuis le 13 juin. Le Collectionneur de timbres-poste, revue éditée par Arthur Maury, signale dans son numéro du mois d'août qu'un bureau spécial fonctionne à l'exposition, dont il illustrera la marque dans son numéro d'octobre 1910. Cette recette temporaire fermera en octobre 1910.

     

     Combronde : chef-lieu de canton de l'arrondissement de Riom. Une distribution en relation avec Riom et Montaigut y est ouverte début novembre 1842, érigée en direction début décembre 1845 (ETPF). PC 919, puis GC 1088. Recette simple de troisième classe en 1874 (BMAP). Recette mixte de sixième classe en 1922 (BMAP), recette de quatrième classe en 1933 (BMAP). Bureau d'attache d'un circuit de poste automobile rurale depuis le 10 avril 1931 (CG 1932), comprenant cinq correspondants postaux, puis sept en avril 1934 (CG 1934). Pop. 1798 h.

     Compains : arrondissement d'Issoire, canton de Besse. Ouverture d'une recette des postes au début de décembre 1899 (AN) par décision du 14 juin précédent (AN). Désignée comme recette simple de troisième classe en 1901 (AP). Recette mixte de sixième classe en 1928 (BMAP). Pop. 742 h.

   

     Condat-lès-Montboissier : arrondissement d'Ambert, canton de Saint-Germain-l'Herm. Un établissement de facteur-receveur y est ouvert au début de septembre 1899 (CG 1900-08). Facteur-receveur de première classe en 1922 (BMAP). Pop. --- h.

     Condat-en-Combrailles : arrondissement de Riom, canton de Pontaumur. La dénomination "en-Combrailles" lui est attribuée en 1910 (JO 19 novembre). Une recette auxiliaire rurale dépendant de Saint-Avit y est ouverte au début d'avril 1903 (BMAP 6A) par décision du 29 décembre 1902 (AN). Etablissement d'un facteur-receveur au début du mois de mai 1910 (CG 1910). Facteur-receveur de première classe en 1922 (BMAP). Pop. --- h.

     Corent : arrondissement de Clermont-Ferrand, canton de Veyre. Une agence postale y est ouverte au début du mois de mai 1926 (AN). Agence postale en 1928 (BMAP). Pop. 499 h.

     Coudes : arrondissement et canton d'Issoire. Un bureau de poste y est ouvert vers juin 1878 (BMAP 2) avec le numéro d'ordre 6602. Recette simple de troisième classe dans la nomenclature de 1886 (BMAP). Recette mixte de sixième classe en 1928 (BMAP). Pop. 645 h.

     

     Cournon : arrondissement de Clermont-Ferrand, canton de Pont-du-Château. Une recette simple y est ouverte début décembre 1895 (CG 1896-08) par décision du 26 avril 1895 (BMAP 12). Recette de troisième classe dans la nomenclature de 1898 (BMAP). Recette mixte de sixième classe en 1922 (BMAP). Pop. 1503 h.

     Courpière : chef-lieu de canton de l'arrondissement de Thiers. Ouverture d'une direction des postes le 16 novembre 1840 (ETPF). PC 996 en 1852, puis GC 1183. Figure comme recette simple de troisième classe en 1874 (BMAP), et de deuxième classe en 1913 (BMAP). Recette mixte de cinquième classe en 1922 (BMAP), recette de quatrième classe en 1933 (BMAP). Pop. 3576 h.

   

     Crevant : arrondissement de Thiers, canton de Lezoux. Création d'une recette simple des postes par décision du 24 octobre 1881, numéro d'ordre 7132 (BMAP 43), ouverte au début de décembre 1881 (CG 1882-08). Figure comme recette simple de quatrième classe en 1886 (BMAP), puis comme troisième classe en 1901 (AP). Recette mixte de sixième classe en 1928 (BMAP). Pop. 1029 h.

     Culhat : arrondissement de Thiers, canton de Lezoux. Une agence postale y est ouverte au début de septembre 1928 (AN). Agence postale en 1934 (BMAP). Pop. 1052 h.

  

     Cunlhat : chef-lieu de canton de l'arrondissement d'Ambert. Une direction des postes y est ouverte au début de juillet 1840 (ETPF). PC 1061 en 1852, puis GC 1256. Figure comme recette simple de troisième classe en 1874 (BMAP). Recette mixte de sixième classe en 1922 (BMAP), recette de cinquième classe en 1933 (BMAP). Pop. 2614 h.

*****

------
Notes
[1] Almanach pour l'année 1696, Laurent d'Houry [up]
[2] Almanach national de France, Testu [up]
[3] Dictionnaire géographique des postes aux lettres, A.-F. Lescouturier [up]
[4] Bulletin mensuel de l'Administration des postes [up]
[5] Rapports présentés au Conseil général du Puy-de-Dôme, Mont-Louis [up]
[6] Dictionnaire national des communes de France, J. Meyrat [up]
[7] Archives nationales, cote 19830232-2 (merci à L. Bonnefoy) [up]
[8] Archives départementales du Puy-de-Dôme, 1C [up]
[9] Encyclopédie des timbres-poste de France, tome I [up]
[10] Annuaire de l'Administration des postes et des télégraphes pour 1901, Paul Dupont [up]
[11] Journal officiel de la République française [up]
[12] Documents philatéliques, suppléments à l'Encyclopédie [up]
[13] Des P&T à la campagne, l'exemplarité de l'Auvergne avant 1914, N. Laparra, Cahiers pour l'Histoire de la poste, n° 11, mai 2009, Apostille [up]
[14] Edit de création de maîtres des courriers, n° 177, 1630, Recueil général des anciennes lois françaises, tome XVI, 1829 [up]
[15] Almanach domestique ou calendrier pour 1691, Michallet [up]

Les facteurs-boîtiers sont devenus facteurs-receveurs en 1893 (arrêté du 2 mai 1893). [up]
Les recettes auxiliaires à attributions étendues ont reçu la dénomination d'agences postales par arrêté du 9 décembre 1918. [up]

Les illustrations ne sont pas à l'échelle. Les populations sont données à titre indicatif pour l'année 1914 (DC).

Abréviations
ADP Archives départementales du Puy-de-Dôme.
AH Almanach pour l'année 1696, Laurent d'Houry.
ALF Recueil général des anciennes lois françaises.
AM Almanach domestique ou calendrier pour 1691, Michallet.
AN Archives nationales, cote 19830232-2.
ANF Almanach national de France, Testu.
AP Annuaire de l'Administration des postes et des télégraphes pour 1901, Paul Dupont.
AR Almanach royal, d'Houry.
BMAP Bulletin mensuel de l'Administration des postes.
CG Rapports présentés au Conseil général du Puy-de-Dôme, Mont-Louis.
CHP Cahiers pour l'Histoire de la poste, Apostille.
DC Dictionnaire national des communes de France, J. Meyrat.
DG Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules et de la France, abbé Expilly.
DP Documents philatéliques, suppléments à l'Encyclopédie.
DPL Dictionnaire géographique des postes aux lettres, A.-F. Lescouturier.
ETPF Encyclopédie des timbres-poste de France, tome I.
JO Journal officiel de la République française.

*****

 
D à P    //    R à Y
 

Retour au sommaire